Recherches

 


Photo de Llamaryon 

 

 

LA NOÈSE (2017)

 

À travers ce projet de recherche fondamentale, je désire approfondir mon travail sur le langage à partir d'une large question : Qu'est-ce que le langage ? Avec les danseuses et créatrices Karina Iraola et Marie Mougeolle, j'organiserai des laboratoires dans lesquels des artistes interviendront pour donner une conférence ou pour se joindre à nos explorations. À l'aide de ces différents collaborateurs, je cherche à connaître divers points de vue sur la définition du langage et à développer ma capacité à m'exprimer dans un contexte de groupe. Voici quelques questions qui seront formulées pour appréhender le sujet : Où se trouve le langage ? Est-il dans un endroit particulier du corps ? N'est-il pas à la fois en nous et hors de nous ? Quelle forme de langage produisent les gestes du corps ? Peut-on vivre sans le langage ? 

 

Ce projet commencera par une semaine au sein de l'Atelier de recherche chorégraphique 2017, organisé par la compagnie Montréal Danse. Ensuite, les laboratoires auront lieu en résidence à Montréal, dans les Laurentides et en Abitibi grâce à l'appui de L'Agora de la Danse, de Lézart Loco et de L'Agora des Arts de Rouyn-Noranda, en collaboration avec L'Annexe-A. 

 

 

PASTÈQUE (2016)

 

À l'été 2016, la recherche a émergé grâce au BrokeLab, une compagnie de danseurs qui proposent à des chorégraphes d'explorer en studio. Avec Roxanne Duchesne-Roy et Susan Paulson, j'ai développé un schéma de pas qui correspondaient à des syllabes composant un discours.

 

À l'automne, suite à une invitation de présenter un travail en processus à l'événement Short&Sweet, j'ai repris cette recherche en solo, en jouant sur l'explicitation du schéma de pas (description et comptes) et sur la déconstruction de la parole par répétition et accélération de la séquence. J'ai cherché à créer un mécanisme de mouvement qui produise sa propre musique, par le rythme des mots évoquant le parcours, et qui se détruise par incapacité à coordonner tous les éléments : musicalité, voix, pas. 

 

 

EN BRASSÉE (2016)

 

Ce travail en solo a pris forme dans le cadre de Dramaspace, une plateforme de recherche proposée par Lynda Gaudreau et Tangente au printemps 2016. Le travail s'est articulé autour de différentes archives audio de Roland Barthes et de ses livres Les fragments d'un discours amoureux et Les systèmes de la mode. 

 

Un condensé de 6 minutes de cette recherche en solo a été présenté à l'événement La Petite Scène, diffusé par La Rotonde, centre chorégraphique contemporain de Québec. Voici ce que j'avais écrit à cette occasion : 

 

"Je cherche à transmettre des propos sensés et à incarner, au même moment, des mouvements signifiants. Les propos sont des paroles de Roland Barthes qui me permettent de parler du langage et de son rapport à la mort, à l'amour et au pouvoir. Plongé dans ses discours, je cherche des rapports entre corps et pensée, actions et affirmations. Histoire de sortir la tête de l'eau (de l'océan des mots), j'explore aussi la question saugrenue qui consiste à savoir si je peux vivre sans le langage pour essayer de contredire Roland Barthes, qui affirmait que le seul événement qui nous sort du langage c'est la mort."

 


Photo de Sylvain Verstritcht

 

 

ÉLABORONS ! (2013)

 

Grâce au soutien du Conseil des Arts du Canada, j'ai échafaudé un projet de recherche fondamentale structuré en huit laboratoires qui visaient à rencontrer différents danseurs sur l'exploration de la parole, de la pensée et du mouvement. Ce projet s'est déroulé à Montréal, à Québec et dans les Laurentides, en résidence à Circuit Est, à La Rotonde, au studio Stable, à l'Espace Marie Chouinard et à Lézart Loco. 

 

À travers ce projet, j'ai rencontré Sioned Watkins, Ève Rousseau-Cyr, Isabelle Gagnon, Fabien Piché, Amélie Rajotte, Noémie Godin-Vigneau, Catherine Tardif et Karina Iraola.